Journées Européennes de la Culture et du Patrimoine Juifs en France

Portes ouvertes – circuits – expositions – conférences – concerts

Programmes

Paris – Ile de France

PARIS

MAISON DE LA CULTURE YIDDISH                                                 

29, rue du Château d’Eau – 75010 PARIS

Samedi 13 novembre 2021

18 heures: Conférence de Tal Hever-Chybowski (en français sur Zoom): la longue histoire des mots français en yiddish

Bien avant qu’un nombre considérable d’immigrants yiddishophones d’Europe de l’Est ne viennent en France au siècle dernier, les mots français étaient déjà présents en abondance dans la langue des Juifs ashkénazes.

En fait, certains des mots les plus anciens du yiddish appartiennent à la composante romane du yiddish.

Depuis le XVIIIe siècle – et peut-être même avant – certains mots français sont entrés dans le yiddish par le biais du langage théâtral, qui se caractérisait (tant en allemand qu’en yiddish) par une forte présence de mots français, jugés élégants ou de classe.

Un nombre encore plus important de mots français sont entrés dans le yiddish par le biais du russe et d’autres langues européennes intermédiaires.

Et bien sûr, l’immigration yiddishophone en France a fourni tout un vocabulaire de mots français-yiddish.

Cette conférence offrira un long et large panorama de l’histoire du dialogue entre ces deux langues, tout en discutant des origines des apparitions souvent surprenantes de mots français en yiddish.

Tal Hever-Chybowski, enseignant d’hébreu et de yiddish, chercheur à l’Université de Humbolt (histoire juive, philologie yiddish, diasporisme, histoire conceptuelle et réception moderne de l’antiquité), fondateur et rédacteur en chef de la revue d’hébreu diasporique Mikan ve’eylakh, traducteur anglais/hébreu, animateur de cercles de lecture en yiddish, adaptateur et metteur en scène de pièces de théâtre et animateur de la troupe Troïm teater de la MCY, est directeur de la Maison de la culture yiddish.

Participation aux frais : 10 €. Adhérents à la Maison de la culture yiddish : 5 €. – Les inscriptions fermeront 30 minutes avant le début de l’activité. 

ECUJE                                                                                                         

Dimanches 28 novembre et 12 décembre 2021

Dimanche 28 novembre 2021 à 11h00
Rachel, l’actrice qui a séduit Flaubert et Napoléon III
RDV : Place Colette devant la Comédie Française (métro ligne 1 ou 7 Palais Royal-Musée du Louvre)
Elle grandit dans la misère, était analphabète, n’avait ni culture ni formation théâtrale et pourtant elle devint la grande prêtresse de la Comédie Française. Musset et Flaubert en était amoureux, Hugo l’admirait, Alphonse Crémieux la protégeait et le fils naturel de Napoléon l’aimait. Chateaubriand tenta même en vain de la convertir au christianisme. Sa courte vie fut une grande histoire d’amour romantique.
Venez découvrir l’incroyable vie de Rachel, tragedienne, amoureuse excentrique et femme libre, une des Belles et Rebelles juives de Paris, qui jamais ne renia sa foi juive.

Balades dans le Paris Juif avec Edith de Belleville vous propose une visite guidée par mois, qui vous fera découvrir les secrets du Paris juif d’antan…
Ce semestre, nous vous guiderons sur les pas des Belles & Rebelles juives parisiennes…
En coopération avec la European Association for the Preservation and Promotion of Jewish Culture and Heritage (AEPJ) / l’Association Européenne pour la Préservation et la Valorisation du Patrimoine et de la culture juifs, sous l’égide de la European Days of Jewish Culture (la Journée européenne du patrimoine juif).

 

Dimanche 12 décembre à 18 heures

Concert de hazzanout au féminin :

« Soeurs d’âme » est un concert inédit de hazzanout au féminin avec les grandes divas Françoise Atlan et Sofia Falkovitch.

Quand les mélodies ashkénazes et sépharades s’entremêlent…
Françoise Atlan-Sofia Falkovitch-Raphaël Bougy – violoncelle-Nidhal Jaoua – qanoun
Françoise Atlan et Sofia Falkovitch s’associent pour former un duo original dans ce nouveau projet inédit – et éminemment audacieux.
Ensemble, elles entrelacent les mélodies ashkénazes et séfarades et nous ouvrent la porte de traditions millénaires. Ce projet, Soeurs d’âme, est accompagné au qanoun et violoncelle.

A propos de Françoise Atlan
Invitée des scènes majeures internationales telles que le Carnegie Hall à New York, le Festival International de Mexico, le Théatre de la Monnaie de Bruxelles, le Festival des Musiques sacrées de Fès ou encore le Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence, la chanteuse Françoise Atlan a enregistré plusieurs disques primés par la critique – Diapason d’Or, Choc du Monde de La Musique, FFFF Télérama, Grand prix de l’Académie Charles Cros…
Artiste à la double culture, dotée d’une expression vocale, d’un style et d’une technique unique en son genre, ses racines séfarades et judéo-berbères l’ont amenée tout naturellement à se passionner pour le patrimoine vocal méditerranéen, en particulier les traditions judéo-espagnole, arabo-andalouse et judéo-arabe, tout en poursuivant sa carrière de chanteuse lyrique. Après avoir obtenu ses Prix de Piano et Musique de Chambre du Conservatoire d’Aix-en-Provence, elle est Lauréate du Prix Villa Medicis Hors Les Murs pour le collectage de la tradition musicale et poétique de la ville de Fès.
En 2019, elle se produit devant Sa Majesté Le Roi du Maroc Mohammed VI et le Pape François, événement à la suite duquel le Roi du Maroc la gratifiera de la nationalité marocaine par Décret Royal.
« Ces mélodies au contour à la fois extatique et sensuel sont ici rendues avec chaleur et pureté grâce au talent lumineux dont, à l’évidence, la nature a doté Françoise Atlan… » (le Monde de la Musique, Laurent Aubert).
« Un son d une évidence saisissante, frais et brûlant, touchant au but, touchant au cœur. A l’héritage reçu, Françoise Atlan associe une sensibilité et une voix hors du commun » (Diapason, François Picard).
“ Ms. Atlan’s vocal style was a matter of combinations. Instead of following current theories that medieval vocal production may have been earthier than modern singing, and perhaps a bit reedy, Ms. Atlan produced the lustrous, velvety soprano tone that today’s audiences admire.
In a way, she offered the best of both worlds : complete fluidity in the music’s exotically winding, intricately melismatic lines, along with an entirely contemporary suppleness in both phrasing and dynamics » (New-York Times, Allan Kozzin)

A propos de Sofia Falkovitch
Première femme cantor diplômée en Europe et la seule en France, Sofia Falkovitch est une chanteuse mezzo-soprano. Née à Moscou, elle a étudié en Israël, en Allemagne et au Canada auprès de grands professeurs de chant et de maîtres de la musique juive.
Pendant ses études elle a reçu la bourse prestigieuse de la Fondation allemande Ernst-Ludwig-Ehrlich pour les étudiants talentueux (ELES) et a étudié l’art cantorial à la School of Sacred Music de l’Hebrew Union College de Jérusalem et au Abraham Geiger College de Berlin. Elle est l’auteur d’un mémoire sur le compositeur Samuel Naumbourg et son influence sur la musique synagogale soutenu à l’Université de Potsdam.
Spécialiste de la musique sacrée hébraïque et du folklore yiddish, elle interprète un large répertoire et collabore avec de nombreux artistes internationaux.
Le dialogue interculturel et interreligieux est au cœur du travail créatif de Sofia. Sofia est une ambassadrice de sa foi et une voix influente de sa génération.
« Voix phare de l’art cantorial juif aujourd’hui » – Allegro
« Une pionnière qui a su trouver sa voie et son style. » – Deutsche Welle
« Sa voix renversante a convaincu même les plus sceptiques. » – WDR
« Une voix intense … une cantatrice hors du commun … une coloration originale » pouvait-on lire dans Pizzicato à propos de son album « Chants hébraïques et chants d’amour » sous le label Calliope Records.
« Mezzo-soprano, cantor and Concordia alumna Sofia Falkovitch enjoys her international reach. Falkovitch’s remarkable singing talents extend beyond her voice and onstage presence to her fluency in Russian, French, German, Hebrew, Yiddish, Spanish and English. Her singing range is wide, coloured and layered, while her technique both textured and complex. In her life as a singer, Falkovitch sees a treasure trove of opportunity to work together and communicate with people of other religions and cultures, through storytelling and creativity. Her optimistic and pragmatic outlook envisions a way to come together, to bridge the mosaical divide by tearing down walls and prejudices — through the gift of music. » Concordia University

AKI ESTAMOS

Dimanche 10 octobre 2021

Concert de Dafné Kritharas
De 20h00 à 22h00

Dafné Kritharas puise son inspiration dans un répertoire né de la convergence des cultures ayant cohabité pendant quatre siècles sous l’Empire ottoman : chants grecs, sépharades, bosniaques, arméniens, turcs…
Son 2e album Varka, réunit des musiciens de divers horizons et donne un nouveau souffle à ces chants oubliés.
Nourrie de jazz, de folk, d’une subtile note électro et de riches sonorités, portée par des instrumentistes virtuoses et des répertoires multiples, la voix à la fois intimiste, pure et déchirante de Dafné Kritharas chante l’exil, l’amour et la joie, tout en dévoilant également quelques-unes de ses propres compositions inédites en grec : histoires vraies transformées en contes mystérieux où des femmes bafouées deviennent de redoutables reines des montagnes et où la mer grondante protège les opprimés

         CERCLE BERNARD LAZARE

Dimanche 5 septembre 2021

au CBL -10 rue Saint-Claude – 75003 PARIS -Tél. 01 42 71 68 19

 Accueil à 11 h Projection du film :

13 h Pause déjeuner – Cafétéria

14 h 30 à 16 h 30  CONFÉRENCE-DÉBAT Au cœur du dialogue interreligieux, l’aventure de l’Œuvre Saint-Jacques en Israël.
Nous nous pencherons sur le dialogue judéo-chrétien en Israël, où il existe certes des chrétiens arabes, mais aussi des chrétiens parlant hébreu avec
Mme Danielle DELMAIRE, Professeur émérite à l’Université de Lille, chaire d’histoire religieuse et civilisation hébraïque, parlera de l’Œuvre Saint-Jacques qui rassemble les catholiques israéliens hébréophones

17 h Pause – Cafétéria

17 h 30 Concert de Marlène SAMOUN

SUR LES ROUTES DES MUSIQUES JUIVES

Entre tradition et création, Marlène Samoun et ses musiciens nous offrent une douce et vibrante interprétation, personnelle et renouvelée, de ces mélodies judéo-espagnoles, hébraïques et yiddish.
Marlène Samoun : chant – Emek Evci : contrebasse – Pascal Storch : guitare, chant
(P.A.F. 15€/12 €uniquement concert)

CENTRE MEDEM             

Mardi 28 septembre 2021

DIALOGUE – PLURIELLES
Cette conférence a lieu en présence (places limitées) et sur ZOOM
TM
Inscription obligatoire sur le site www.centre-medem.org
Au moment où notre société voit le délitement de ses liens et de ses appartenances, produisant ce que le sociologue Jérôme Fourquet appelle L’Archipel français, nous présentons un numéro de la revue PLURIELLES sur le thème du DIALOGUE. En effet, on peut se demander si l’absence de dialogue entre les citoyens, entre les religions, les cultures, aussi bien qu’entre présent et passé, ne contribue pas à ce morcellement, à cette désaffiliation et à la violence qui en est souvent la conséquence.

Avec Izio Rosenman, rédacteur en chef de PLURIELLES, Gérard Haddad, psychanalyste et essayiste, Anny Dayan Rosenman, auteur d’essais sur les écrivains juifs de langue française.

GALERIE SAPHIR

Jeudi 30 septembre 2021

 de 18 à 20 heures:

Richesses des arts et des patrimoines juifs

La Galerie Saphir 69, rue du Temple – 75003 Paris invite les Éditions Esthétiques du Divers

À l’occasion de la parution (avant covid) du livre de Dominique Jarrassé, La Collection Isaac Strauss. Aux origines de l’art juif et du Musée d’art et d’histoire du Judaïsme, la Galerie Saphir vous invite à rencontrer l’auteur qui présente ce sujet, mais aussi, en compagnie de Colette Bismuth-Jarrassé, à découvrir les autres publications des Éditions Esthétiques du Divers sur les patrimoines et les arts juifs, les synagogues de France et de Tunisie, le philanthrope Osiris, le peintre Édouard Moyse… La rencontre aura lieu dans le cadre d’une exposition sur les peintres de l’École de Paris, symbole de la contribution des artistes juifs à l’art moderne.
La Galerie Saphir, depuis quarante ans, et les Éditions Esthétiques du Divers, depuis douze ans, partagent les mêmes objectifs : promouvoir la connaissance des arts juifs, défendre la transmission du patrimoine juif et faire reconnaître la contribution culturelle des communautés juives dans le dialogue et l’ouverture.
.

MUSEE D’ART ET D’HISTOIRE DU JUDAÏSME                                                      

71, rue du Temple, 75003 Paris   

Dimanche 5 septembre 2021

Le yiddish sous le ciel de Paris : hommes et livres en dialogue

de 10h à 18h
À l’occasion des Journées européennes de la culture et du patrimoine juifs, le mahJ vous invite à découvrir la richesse de la langue yiddish et de sa création littéraire, au travers de rencontres avec traducteurs, écrivains, linguistes, historiens et éditeurs, en écho aux expositions « Chagall, Modigliani, Soutine… Paris pour école, 1905-1940 », « Hersh Fenster et le shtetl perdu de Montparnasse » et « De l’atelier au musée : l’ORT et la transmission de la culture juive ». Cette journée festive à vivre en famille vous réserve son lot de surprises !

10h-18h : Librairie à l’heure yiddish – Accès libre
11h-19h : Un dimanche avec Avrom Sutzkever Projection, rencontre et lecture musicale en hommage au résistant et poète yiddish Avrom Sutzkever (1913-2010). Plus d’informations
11h-18h : Rencontres, lectures pour  le public famille « Bobe Mayses », histoires de grand-mères et autres contes *
11h-17h : (séances de 30 min.) Atelier famille et jeune public. La petite imprimerie yiddish *
11h30-12h30 : Rencontre dans les salles Élia Bahur Lévita, un poète yiddish en Italie *

12h-18h : Braderie de livres – Accès libre
14h, 15h30 et 16h30 : (30 min./séance) Promenade musicale dans les salles Chansons yiddish *
14h, 15h et 16h : Rencontres généalogiques. Avec des spécialistes de l’aire yiddishophone.*
14h30-18h : Salon du livre yiddish. Plus d’une trentaine d’auteurs, de traducteurs et d’éditeurs – Accès libre

* Gratuit, réservation obligatoire sur place le jour même une heure avant l’activité, dans la limite des places disponibles

10h à 18h : Collection permanente gratuite

L’accès à l’exposition « Chagall, Modigliani, Soutine… Paris pour école, 1905-1940 » reste payant sur réservation en ligne obligatoire.

mahJ café

de 12h à 17h30 : Houmous Jo et Marc Grossman proposent salades, petits plats, pâtisseries, thé et rafraîchissements aux saveurs ashkénazes !

Synagogue Copernic           

Synagogue Copernic, Paris 16ème

Jeudi 30 septembre 2021

Laurent Couson- Requiem XIX

Un Requiem pour la renaissance et la paix, écrit pour la première fois en 3 langues (en latin, en hébreu et en arabe littéraire) et inspiré par le mythe de la tour de Babel. Le monde d’après, chanté par 50 choristes et un ensemble instrumental, dans une création originale du compositeur Laurent Couson.