Paris – Ile de France

Dimanche 19 novembre 2017

Télécharger l’affiche

 

Samedi 2 et  dimanche 3 septembre 2017

Exposition « Un héritage inespéré »

 

 

les 2 et 3 septembre, le mahJ se visite gratuitement
et propose une programmation culturelle foisonnante

  • Gratuité de la collection
    Art et histoire du Judaïsme
    Installé dans un hôtel particulier du XVIIe siècle, le musée d’art et d’histoire du Judaïsme présente
    une vaste collection sur le judaïsme en Europe et autour de la Méditerranée, de l’Antiquité à nos
    jours. Sa collection, parmi les plus belles au monde, présente des objets de culte, des manuscrits,
    des textiles, des documents uniques sur l’affaire Dreyfus. Une place importante est faite à la
    présence juive dans les arts avec des peintres de l’École de Paris et des artistes contemporains.
    1 000 m² de parcours permanent, trois espaces d’expositions temporaires, une médiathèque de
    26 000 titres, une riche programmation à l’auditorium, une librairie de plus de 5 000 ouvrages, des
    espaces pédagogiques en font, dans un cadre magnifique, une des étapes majeures du parcours
    artistique du Marais
    Pour en savoir plus : https://www.mahj.org/fr/decouvrir/collection
  • Gratuité des expositions
    « Héritage inespéré. Une découverte archéologique en Alsace »
    (foyer de l’auditorium)
    À l’automne 2012, l’extraordinaire découverte d’une genizah dans les combles de la synagogue de
    Dambach-la-Ville, dans le Bas-Rhin, a permis la mise au jour de milliers de documents et d’objets du
    XIVe au XIXe siècle, sauvés de la benne par des chercheurs et des bénévoles. Cette genizah recelait
    des vestiges d’une richesse exceptionnelle, tant par la variété que par l’ancienneté.
    Plus d’informations : https://www.mahj.org/fr/programme/heritage-inespere-une-decouvertearcheologique-
    en-alsace-48242
    « Charlemagne Palestine » !cid_part3_F35B9C06_2EF79FDC@gmail
    (Anciennes écuries)
    Sculptures, peintures, installations visuelles et sonores, films… Charlemagne Palestine investit le
    mahJ à l’occasion d’une exposition personnelle, première du genre dans un musée français. Dans
    les écuries, il déploie une installation qui fait évoluer le visiteur au coeur de son univers foisonnant,
    où les peluches tiennent un rôle de premier ordre. Né à Brooklyn en 1947 sous le nom de Chaim
    Moshe Palestine, il rejoint, enfant, la chorale juive de Stanley Sapir, pour atténuer par le chant les
    effets de son bégaiement. Élevé dans une famille originaire d’Odessa, il est partagé entre une
    éducation traditionnelle et son goût pour les formes artistiques expérimentales. Sa pratique du
    chant, du carillon, de l’orgue puis du piano lui permet de développer, dès les années 1970, une
    relation physique et vibratoire à l’espace, à son corps et à ceux de l’auditoire. La dimension totale
    de sa démarche est à l’image des peluches qu’il recueille et expose : public idéal, totems,
    communauté choyée et perdue qu’il cherche à reconstruire, elles concrétisent aussi le caractère
    animiste de son oeuvre.
    Plus d’informations sur : https://www.mahj.org/fr/programme/charlemagne-palestine-48241.
    Samedi 2 septembre 2017
  • 15 h : « Shabbat est une fête » Durée 1h30
    Visite guidée dans la collection, animée par une médiatrice du mahJ
    Pour adolescents et adultes
    A quel moment lit-on la Torah ? Comment célèbre-t-on Shabbat ? Pourquoi parle-t-on d’année
    sabbatique ? Cette visite invite à découvrir les traditions juives et leur signification symbolique.
    Elle éclaire la diversité des courants qui font aujourd’hui du judaïsme une culture vivante et
    plurielle.
    Gratuite sans réservation, dans la limite des places disponibles.
    Dimanche 3 septembre 2017
  • 10 h 30 : parcours-atelier « Cuisine de diaspora ». Durée 2 h 30
    Enfants à partir de 5 ans accompagnés d’adultes
    De l’Italie à l’Inde, de la Grèce au Maroc, cet atelier propose une rencontre avec les arts culinaires,
    racontés à travers leur histoire et leurs coutumes, qu’elles soient ashkénazes, séfarades ou
    orientales.
    Réservations : visites@mahj.org
    Tarifs : Tarif des adultes : 11 €, tarif réduit des adultes et tarif des enfants : 9 €.
    Réduction : Amis du mahJ, familles nombreuses, demandeurs d’emplois, personnes handicapées
    (accompagnateur gratuit), minima sociaux.
  • 12 h – 18 h : Braderie de livres dans la cour d’honneur.
    La librairie du mahJ organise une braderie d’ouvrages.
  • 14 h – 18: Salon du livre et du disque judéo-espagnols.
    La librairie du mahJ et les associations judéo-espagnoles parisiennes organisent un salon du livre
    et du disque judéo-espagnols. Le salon se déroulera dans la cour de l’hôtel de Saint-Aignan où de
    nombreux auteurs, éditeurs, chanteurs et musiciens signeront livres et disques. Venez rencontrer :

    • 14 h – 15h45: Anna Angelopoulos , Meri Badi , Jean-Louis (Salomon) Benadon,  Henri Benchoan,  Jacques Benroubi (fils de l’auteur), Ariane Bois, Caroline Bongrand,  Marie-Hélène El Ghouzzi, François Cotinaud et Sylvie Cohen,  Philippe Danan, Sami Dassa , Corinne Deunailles (fille de l’auteur), Pierre Drai, Thierry Florentin, Stella Gutman, Corry Guttstadt, Isacco Hazan, Angèle Perla Saül.
    • 16h: Intermède musical par le Collectif Sefardi : René Badache, Muriel Flicoteaux, Stella Gutman, Bella Lustyk, Dani Mai et Claudine Movsessian.
    • 16h15 – 18h: Michel Azaria, Rivka Cohen, Jean-Pierre Hardy (fils de l’auteur), Marcel Hasday, Keren Esther, Malca Levy, Évelyne Lagardet, Évelyne Nahmias et Mathilde Pessah,  Brigitte Peskine, Aure Recanati , Xavier Rothéa, Marlène Samoun, Michèle Sarde, Nora Şeni,  Haïm Vidal Sephiha, Rémy Yulzari, Lior Éditions (François Azar), Le Manuscrit – FMS
  • 14 h – 17h30 : Rencontre généalogique « le monde ottoman »
    La médiathèque du mahJ et le cercle de généalogie juive proposent un atelier de généalogie
    spécialisé sur les juifs originaires de Turquie et de Grèce. Les généalogistes vous guideront vers des
    ressources utiles et pertinentes dans vos recherches.
    Sans inscription dans la limite des places disponibles.
    Gratuit, dans la limite des places disponibles

Télécharger le programme

 


Sur les traces des Juifs Parisiens depuis le Moyen-Age

Jusqu’en 1394, date de la dernière expulsion des Juifs du royaume de France, les Juifs habitèrent différents quartiers de la capitale.
En parcourant les quartiers de la rue Galande, de l’Ile de la Cité, du Châtelet, de l’Hôtel de Ville et de Saint-Paul, toute une mémoire resurgit à travers l’évocation des écoles rabbiniques médiévales très réputées en Europe, de la halle au blé, des maisons et des synagogues.
A Paris, XIIème et au XIIIème siècles, malgré les persécutions, les Juifs développèrent une vie intellectuelle et spirituelle très intense, donnant lieu à de nombreux échanges avec de nombreux savants y compris des Chrétiens.
Lundi 4 septembre 2017 
– 10 h 30 : Les Juifs au Moyen-Age sur la Rive Gauche et dans l’Ile de la Cité, une plongée dans la mémoire médiévale parisienne. RV devant l’église de Saint-Julien-le-Pauvre, rue Saint-Julien-le-Pauvre 75005, Métro/Rer Saint-Michel.
– 14 h 30 : Les Juifs depuis le Moyen-Age sur la Rive Droite, du Châtelet à St Paul, une histoire qui s’étend bien au-delà de la rue des Rosiers. RV Place du Châtelet devant la fontaine d Palmier 75001, Métro/RER Châtelet.
Mardi 5 septembre 2017
– 15 h : Orfèvrerie-Bijouterie-Joaillerie juive au MAHJ : à travers le temps et l’espace, nous découvrirons ces métiers d’art, leurs techniques, le type d’objets, leurs symboles et leur style. RV Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme, à la billetterie, après avoir passé les contrôles de sécurité et traversé la cour d’honneur.
Mercredi 6 septembre :
– 14 h : Les Juifs depuis le Moyen-Age sur la Rive Droite, du Châtelet à St Paul. RV Place du Châtelet devant la fontaine d Palmier 75001, Métro/RER Châtelet.
Vendredi 8 septembre 2017
– 11 h : Orfèvrerie-Bijouterie-Joaillerie juive au MAHJ. RV Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme, à la billetterie, après avoir passé les contrôles de sécurité et traversé la cour d’honneur.
– 15 h : Les Juifs au Moyen-Age sur la Rive Gauche et dans l’Ile de la Cité. RV devant l’église de Saint-Julien-le-Pauvre, rue Saint-Julien-le-Pauvre 75005, Métro/Rer Saint-Michel.
Dimanche 10 septembre 2017
– 10 h 30 : La Plaine Monceau et les frères Pereire, entrepreneurs issus d’une famille de Juifs Portugais. RV 15, place du Colonel Catroux 75017, Métro Villiers.
Durée des visites : entre 1 h 30 et 2 h.
Tarif : 12 euros par personne (plus droit d’entrée au MAHJ). Inscription sur le site https://www.messortiesculture.com
Ania GUINI-SKLIAR
Historienne d’Art – Enseignante et Conférencière
83, rue des Couronnes – 75020 Paris – Tél 06 63 83 74 49
Mel : ania.guini@gmail.com
Site : www.aniaguiniskliar.ch
 ___________________________________________________________________________________________________________

Aux Trois Baudets

Dimanche 10 septembre 2017
de 16h à 18h30: Djoha aux Trois Baudets
A l’occasion des journées européennes de la culture et du patrimoine juifs 2017, Aki Estamos organise un rendez-vous exceptionnel au théâtre des Trois Baudets fondé il y a 70 ans par Jacques Canetti.

16h   Mot de bienvenue et hommage à Pierre Barouh, par son fils Benjamin Barouh

16h15  Concert  Paul & Dafné accompagnés par Camille El Bacha au piano
Le duo formé par Paul Barreyre à la guitare et Dafné Kritharas à la voix est une pure merveille. Leur répertoire s’étend du chant balkanique à la chanson d’auteur composée par Paul en passant par le répertoire judéo-espagnol et espagnol. Ils seront accompagnés sur scène par le pianiste Camille El Bacha.

17h15 Concert Svetlana Kundish & Friends
Originaire d’Ukraine et formée dans les plus prestigieuses académies musicales d’Israël et d’Europe, la soprano Svetlana est l’une des grandes voix du Klezmer. Depuis quelques années elle s’est aussi passionnée pour le répertoire judéo-espagnol. Le récital présenté aux Trois Baudets est le fruit de ces rencontres et de plusieurs résidences à Jérusalem en compagnie de ses amis Michael Dinerstein (guitare, piano), Anatoly Geyko (darbuka, tambourin, flûte traditionnelle), Patrick Farell (acordéon) et Marina Dinerstein (chant, piano).

Billetterie (voir flyer) : https://www.weezevent.com/djoha-aux-trois-baudets
Théâtre des Trois Baudets 64 boulevard de Clichy 75018 Paris. M° Blanche (ligne 2)Aki Estamos
ou M° Pigalle (ligne 2 ou 12).
Aki Estamos-AALS
Maison des Associations
38, boulevard Henri IV
75004 Paris
courriel : akiestamos.aals@yahoo.fr
Sites : www.sefaradinfo.org et www.ueje.org
Tel : 06 98 52 15 15

______________________________________________________________

Alliance Israélite universelle

16 et 17 septembre 2017 

Grande mosquée marocaine Mohammed VI à Saint-Etienne

Cette année l’Alliance israélite universelle organise pour les JECPJ-France une manifestation hors-les-murs.
Il s’agit d’une exposition sur les écoles de l’Alliance israélite un Maroc, qui sera organisée les 16 et 17 septembre à la grande mosquée marocaine Mohammed VI à Saint-Etienne, en collaboration avec la Mosquée et le Musée juif de Casablanca.
Ce sera l’occasion pour la population stéphanoise, de toutes origines, qui viendra visiter la grande mosquée à l’occasion des Journées du patrimoine, de découvrir que les Juifs et les Musulmans ont vécu ensemble pendant très longtemps au Maroc. Aujourd’hui encore, l’Alliance israélite universelle gère trois écoles à Casablanca, où les élèves musulmans et juifs partagent les mêmes bancs et le même enseignement.

_________________________________________________________________

Maison de la culture yiddish – Bibliothèque Medem

CUISINE ET DIASPORAS

Samedi 16 et dimanche 17 septembre 2017

Patrimoine transmis de génération en génération, la cuisine est l’une des constituantes de l’identité d’une communauté ou diaspora. Elle est plus ou moins ritualisée selon les cultures et le rôle qu’y joue la religion.
Lorsque la communauté est amenée à migrer, la cuisine va évoluer et s’adapter aux nouvelles ressources de son pays d’accueil. Elle deviendra un terrain d’échanges intercommunautaires créant ainsi du lien social, développera un métissage des goûts, réinventera de nouvelles saveurs et se renouvellera tout en conservant les traditions culinaires.
Plus accessible que les langues au niveau des échanges, elle favorise la sociabilité grâce au partage des plaisirs gustatifs. Elle prend aussi une part non négligeable dans le développement de la vie économique. Ces journées seront l’occasion d’explorer les liens entre les cuisines et d’autres domaines du vécu diasporique.

Télécharger le programme